Salon de la torréfaction

Petit passage au salon de la torréfaction de Bordeaux (16/17 septembre 2018), le salon professionnel comité français du café. L'occasion de rencontrer les 128 exposants présents (importateurs de cafés verts, fabricants de torréfacteurs, machines à café, moulins, fournisseurs de vaisselle, emballages, produits d'accompagnements etc...)

 


Mon portrait par Reflexe Brézet

L'Association des Entreprises de la Zone du Brézet de Clermont-Ferrand, Reflexe Brézet, a réalisé un portrait sur l'histoire d'Eric Chazal et de sa passion pour la torréfaction.

 


Idée reçue #6 : le café trouble la digestion

NON, chez une personne en bonne santé*, au contraire, le café stimule la sécrétion de salive et d'acide gastrique, pris après le repas, il favorise la digestion.

Comme il agit sur la stimulation des intestins, on dit aussi souvent que le café fait aller aux toilettes. Cependant, aucune recherche n’a réellement été instiguée concernant ce phénomène, il semble qu’il y aurait bel et bien un effet laxatif dans la caféine, mais il ne marche pas sur tout le monde. Selon des chercheurs américains, seulement 3 personnes sur 10 ressentaient le besoin d’aller aux toilettes.

Attention toutefois, une quantité excessive de café perturbe la digestion, et peut entrainer maux de ventre, diarrhées ...

*A noter aussi qu'il peut provoquer chez certains sujets des brûlures d'estomac, il est donc déconseillé de boire du café en cas de pathologie oeso-gastrique (reflux, ulcère gastrique...).

Idée reçue #5 : Un expresso contient plus de caféine qu'un café filtre

NON. Un café filtre est bien plus concentré en caféine qu'un café expresso. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'eau a mis plus de temps à traverser le café et c’est durant cette étape que le café libère sa caféine ! Plus la filtration à l’eau dure plus la caféine sera présente!

Pour un café filtre, la méthode de préparation consiste à faire passer de l’eau bouillante à travers un filtre chargé de café moulu. Avec cette méthode, on estime qu’une tasse de 250 ml contient entre 75 et 200 mg de caféine.

Une machine à expresso fait monter l’eau en température et en pression avant l’extraction du café. L’eau traverse alors les quelques grammes de mouture de café (capsule ou café grains) en 25 à 30 secondes. Le temps d’infusion est court, donc on estime qu’une tasse d’ expresso contiendra environ 47 à 75mg de caféine.

En clair, si vous souhaitez booster votre matin avec votre café, oubliez l'expresso et préparez-vous un grand mug de café filtre !

Idée reçue #4 : le café est mauvais pour les dents

NON.

Le café est un bon allié contre les caries ! En effet l’acide chlorogénique, un acide organique de type phénolique qui possède une vertu anti-bactérienne empêche le germe streptococcus mutans (bactérie responsable des caries) de se fixer à la surface de vos dents. La bactérie ne peut donc pas libérer d’acide lactique qui dissout l’émail des dents, ainsi elle ne provoque pas de carie.

Cependant, si vous consommez beaucoup de café, il peut y avoir un risque de coloration des dents surtout si vous rajoutez du sucre dans votre café ! Oui, le sucre associé à la caféine se transforme en véritable agresseur pour l’émail de vos dents car son acidité est renforcée par la caféine !! Alors prudence ! 

Pour résumer, le café (non sucré de préférence) par son action anti-adhésive et bactéricide, protège vos dents de l’apparition des caries, alors ne vous privez pas !

 

Idée reçue #3 : le café crée une dependance

NON.

Certes, il est vrai que la caféine a des effets stimulants sur le système nerveux central, ce qui explique pourquoi elle donne le petit coup de boost bien apprécié le matin ou après un repas !
Cependant le fait qu'elle soit stimulante ne veut pas dire qu'elle rende accro ! En effet on parle de dépendance plutôt pour les drogues dures, la nicotine ou encore le sucre.

La caféine, reste pourtant la substance psycho-active la plus consommée au monde, mais elle ne répond pas aux critères d'une drogue de dépendance.

Idée reçue #2 : le café déshydrate

NON.

On pense souvent que le café déshydrate car il est diurétique, or la caféine est un diurétique dit « faible », surtout si votre organisme est habitué à une consommation de caféine régulière. Des études ont montré que le café n’avait aucun impact sur la perte d’eau dans le corps. Au contraire, il aurait même une capacité d’hydratation similaire à celle de l’eau.Donc pour les buveurs de café, pas d'inquiétude !


La crise au Nicaragua : quel impact sur la production de café ?

Photo issue du site lapresse.ca
Photo issue du site lapresse.ca

C’est un projet de réforme des retraites, augmentant les cotisations et réduisant de 5 % les pensions versées, qui a mis le feu aux poudres dans le pays le plus pauvre d’Amérique centrale, à la mi-avril 2018. Recommandée par le Fonds monétaire international, la réforme a été vite abandonnée par le gouvernement, mais la vague de contestations s’est transformée en protestation contre Daniel ORTEGA, l’ex-révolutionnaire sandiniste de 72 ans au pouvoir depuis 2007 et la demande d’une fin de la persécution et de l’emprisonnement de citoyens qui réclament de « vivre en liberté », quatre mois après le début de la crise qui a fait plus de 300 morts.
Ce fiasco politico-social n’est pas sans conséquence pour le monde du café. En effet, entre les affrontements, pillages, incendies, barrages qui paralysent le pays…toutes exportations des produits agricoles ou autres du pays sont bloquées...
La question que l’on se pose est combien de temps cette crise va-t-elle durer ?
Pour l'instant chez Chazal Cafés nous proposons toujours une variété de café issue du Nicaragua mais pour combien de temps...? Si le conflit persiste, la production du café au Nicaragua risque d’être durement impactée …et en même temps ce café deviendrait un produit très rare ! 

0 commentaires

Le café, meilleur ami ou pire ennemi ?

Salon des torréfacteurs